DARK SIDE OR LIGHT SIDE


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gourmandise, Sylwren...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylwren
"Etre" L'hin Side
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Gourmandise, Sylwren...   Dim 15 Juil - 11:36

La Gourmandise


Nom : Sylwren

Age : réel:2500ans
physique: 19ans


Histoire de L'hin:


Il fait noir...recroquevillé en position foetale, un être attend. Il attend que le temps de son éveil vienne...Il attend depuis si longtemps, il entend la vie autour de lui mais ne peut la toucher.... Mais bientôt, bientôt....

Des coups résonnent, tout vibre... C'est anormal. Le temps pour l'être n'est pas encore venu, il n'est pas « terminé » et à cette idée un sentiment puissant, opprimant l'écrase pour la première fois: la peur. Soudain ses yeux le brulent, pour la première fois aussi il ressent la douleur et il ne voit plus rien. Il ne connait pas cette « chose » qui le fait tant souffrir mais il sait que cela s'appelle « lumière ». Il le sait car il a entendu les autres, ceux qui sont dehors, en parler...Mais il sait beaucoup d'autre chose, la pierre les lui murmurait. Ses oreilles connaissent le chant du feu, la berceuse de l'eau....
Mais cette connaissance ne lui était d'aucun secours face à cette douleur qui lui transperçait le crane. Enfin il se sentit glisser sur quelque chose de glacé et dur,il ouvrit la bouche et emplit ses poumons d'air, son torse comme transpercé par des millions d'aiguilles, le froid l'envahit et il se mit a grelotter. Autour de lui des êtres chuchotaient, mais il ne pouvait les voir. Il sentit qu'on le soulevait et qu'on le plongeait dans un liquide tiède. On le frotta, le sortit, l'enveloppa dans un tissu aussi fin qu'un voile et le déposa délicatement sur une surface moelleuse.

L'être ignorait depuis combien de temps il était couché, mais il était si faible qu'il ne parvenait pas à bouger, cependant il pouvait désormais ouvrir les yeux sans souffrir et en profita pour poser son regard sur ce qui l'entourait.
Il se trouvait dans une cavité rocheuse, installé sur une épais tapis de mousse dont l'odeur terreuse et humide lui chatouillait les narines, mêlée à celle de la pierre, de l'eau et à une autre odeur encore inconnue. Sur les parois, des entrelacs étranges avaient été sculptés dans la pierre, serpentant sur le sol et le plafond pour rejoindre le centre de la grotte. Il suivit les dessins du regard jusque là... Et ses yeux s'agrandirent, mi-fascination mi-surprise, devant le spectacle qui s'offrait à lui. Une énorme colonne de pierre se dressait au centre des entrelacs, si haut que l'on n'en voyait le sommet, elle montait dans une ouverture du plafond par laquelle de l'eau coulait, formant un rideau aquatique protecteur autour de la pierre. Incrustées dans la paroi de la colonne, des poches à l'aspect doux et nacré brillaient, et l'être su que c'était de là qu'il venait.
Il passa les heures qui suivirent à observer les environs, émerveillé par la beauté irréelle de ce lieu.
Enfin il réussi à se redresser et à se mettre debout. L'être parcouru la dizaine de mètres qui le séparaient du rideau aquatique (il n'avait jamais marché auparavant mais cela lui était venu naturellement)qui lui renvoya son reflet avec une précision étonnante.

De grands yeux en amande d'une couleur indéfinissable entre le violet et le bleu l'observaient avec curiosité.Son visage fin, si proche de la perfection qu'il semblait avoir été taillé par les anges, était encadré par de longs cheveux blonds et ondulés. Le drap brun que l'être maintenait autour de lui faisait ressortir la pâleur de sa peau et la finesse de ses bras. Lentement, il tendit le bras, cherchant à effleurer la surface liquide de ses doigts aux ongles étrangement pointus. Lorsqu'il entra en contact avec elle, des bras puissant l'attrapèrent et l'attirèrent au travers du miroir aquatique puis le jetèrent au sol, soulevant une gerbe d'au cristalline.L'être se cogna violemment la tête contre le sol froid et des taches noires se mirent à danser devant ses yeux, l'empêchant de voir ceux qui le maltraitaient. Il entendait cependant leurs voix:

« Tu vois ce que je te disais?! », fit une voix grave avant de reprendre en haussant le ton:

« Regarde sa peau, ses cheveux, ses yeux et...!!! Regarde ses mains!!Tu sais ce que ça veut dire?! Je t'avais dit que la pierre était corrompue, mais tu ne m'as pas écouté! Regarde ou cela nous a menés!!

L'homme à la voix grave saisit violemment l'être par le bras et le traina sur plusieurs mètres tandis qu'une voix de femme le suppliait d'arrêter.

« Non, s'il te plait... Ce n'est pas sa faute... »

Toujours ces taches devant les yeux...L'homme le lança violemment contre la paroi de pierre, l'être retomba mollement sur le sol.

« Bien! Restes là toi! Et toi, Elwean, surveille cette créature! Tu sais ce qu'il risque d'arriver... »

Des pas lourds, ceux de l'homme, s'éloignèrent tandis que l'être sentit la présence de la femme à ses côtés.

« Je suis tellement désolée...Pardon... Tiens, c'est ta pierre. », l'être sentit un petit objet froid et rond glisser sur son cou, « je te l'ai mise sur une chainette... »

La voix de cette femme était si triste... Il aurait voulu la consoler mais il sentait qu'il n'allait pas tarder à s'évanouir. Il sentit qu'elle se penchait vers lui, elle lui murmura à l'oreille;

« Ton nom est Sylwren... », puis elle partit tandis que l'être désormais nommé Sylwren sombrait dans l'inconscience.

Lorsqu'il se réveilla, la première chose que l'être perçut fut l'odeur, métallique, chaude, âcre. Il ouvrit les yeux, le spectacles qui s'offrit a lui le cloua sur place: du sang, partout, des flaques noirâtres... Et des corps, enfin, ce qu'il en restait... Ils étaient comme dévorés...
Sylwren se dirigea en direction du mur d'eau, étrangement calme. Lorsque son reflet s'y dessina, il comprit. Son beau visage, ses mains aux longs ongles étaient maculés de sang et ses cheveux pendaient en fils brunâtres gluants. Il approcha son visage, ouvrit la bouche et contempla ses dents anormalement pointues, puis il se glissa sous l'onde pour laver ce sang qui corrompait sa pureté. Une fois propre, l'être trouva une sorte de kimono fait d'un tissu léger d'un blanc bleuté et le revêtit.
Ensuite, il entreprit de démêler ses longs cheveux, puis il avança parmi les corps, comme s'il s'agissait de fleurs. Il aperçut celui de l'homme qui l'avait maltraité et un sourire carnassier illumina son doux visage, il s'en approcha, gratta un peu de sang qu'il porta à ses lèvres sur lesquelles il passa une langue gourmande.Il eu un claquement de langue satisfait, puis se releva et se dirigea en direction de ce qu'il pensait être la sortie. Il ignorait qui étaient ces gens qui l'avaient vu venir à la vie et ne le saurait probablement jamais, mais c'est avec un sourire radieux sur les lèvres qu'il descendit le vaste escalier de pierre bleuté qui menait à des plaines parsemées de lacs magnifiques aux eaux cristallines. Ses pieds nus sur le sol glacé, il emplit ses poumons d'air pur et se mit en route, son instinct le guidait et il lui faisait confiance il avait attendu ce moment pendant 2500 ans, il le savourait autant que possible.

Il allait là où était sa place.


Physique :

Sylwren a une peau très pale extrêmement douce, un visage fin proche de la perfection: un grand front, des sourcils fins et bien dessinés, des yeux magnifiques bleu-violets en amande, un petit nez légèrement courbé, des lèvres pleines et rondes dissimulant à merveille ses dents pointues, une mâchoire finement ciselée. Son visage d'ange, encadré par de longs cheveux blonds et ondulés qui lui tombent jusqu'à la taille, est rieur et charmeur. Cet être est très mince et emplit de grâce. Ses mains délicates semblent taillées pour la douceur et ses longs doigts se terminent par des ongles aussi acérés que des griffes. Son apparence androgyne est trompeuse et personne ne connait sa vraie nature, si toutefois il en a une...
C'est pourquoi il cultive le mystère en portant des habits aussi bien masculins que féminins, des sortes de kimono la plupart du temps.

Caractère:

D'une nature tantôt douce, tantôt violente, Sylwren cache bien son jeu derrière son apparence aussi belle que douce pour mieux attirer ses proie. Il est imprévisible, car lorsqu'il se met à éprouver de la sympathie pour quelqu'un, il devient aussi doux qu'un agneau avec lui et ne penserais jamais à lui faire du mal, il pourrait même aller jusqu'à se sacrifier pour cette personne. En revanche toute créature qui s'attire la haine de cet être est pourchassé jusqu'à sa mort, bien souvent violente.
Même s'il a des besoins particuliers, Sylwren se montre bien souvent plus sensé et réfléchi que beaucoup d'autres personnes et assume complètement sa nature inhabituelle.

Pouvoirs :

- télépathie
- vol

-Régénération:
Sylwren peut se régénérer en absorbant le sang de ses victimes. Plus la victime est vigoureuse, plus le sang est puissant.

-Aiguilles de lune: Sylwren peut faire apparaitre de longues aiguilles, faites de la même matière blanche et brillante que son pendentif, qu'il utilise pour torturer ses ennemis, les paralyser partiellement ou totalement. Il connait chaque point du corps ou il doit planter ses aiguilles pour obtenir l'effet qu'il désire. Il aime particulièrement rendre les gens fous de douleur, mais ceux-là il ne les mange pas: la peur et la douleur corrompent la chair...

vos armes:

-Griffes d'argents:
Sylwren porte presque en permanence des bagues articulées en forme de longues griffes pointues et aiguisées comme des rasoirs à chaque doigt. Faites dans un argent indestructible et inaltérable, elles sont fines et décorées par des entrelacs rappelant ceux de la grotte originelle de cet être.

-Katana de lune: cet être possède un katana à la lame plus longue que la normale fait du même métal que ses griffes et décoré de la même manière. Une marque de « naissance » en forme de croissant de lune sur son poignet lui permet de faire apparaitre cette lame redoutable et de ne pas s'en encombrer lorsqu'il n'en a pas besoin.

Animal de compagnie: Une chouette effraie nommée Aika

Description de l'animal:

Aika a le plumage aussi blanc que la peau de son maitre,tacheté de noir, de grands yeux couleur d'ambre au travers desquels perce sa remarquable intelligence. Ses serres acérés la rendent redoutables lorsqu'elle passe à l'attaque. Bien que son maitre et elle ne parlent pas le même langage, un courant d'entente symbiotique passe entre eux, rendant toute communication inutile.


Pouvoir de votre animal :

-Hâte:
Aika peut se déplacer si vite que l'on ne la voit pas, mais cela sur de courtes distances. Ce pouvoir en fait une voleuse et une espionne hors pair...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanaël
Invité



MessageSujet: Re: Gourmandise, Sylwren...   Dim 15 Juil - 11:46

C'est excellent ^^

Validééé et bon jeu !!!

Déjà deux maîtres de L'hin Side et bientôt un troisième... Les Sept se rassemblent vite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sylwren
"Etre" L'hin Side
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 28
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Gourmandise, Sylwren...   Dim 15 Juil - 12:22

Merci beaucoup!!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eris
"Etre" Dark Side - ADMIN -

avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 27
Nom de votre Dieu (apres validation d'un admin) : Eris
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Gourmandise, Sylwren...   Dim 15 Juil - 12:23

Bienvenue Sylwren! Je pense que nous allons bien nous entendre... Bon jeu! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gourmandise, Sylwren...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gourmandise, Sylwren...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DARK SIDE OR LIGHT SIDE :: Avant de jouer :: Présentation et choix de votre personnage-
Sauter vers: